Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2013 1 17 /06 /juin /2013 22:23
Le Bac Pro est dans les bacs

  Lectrices chéries, lecteurs aimés, en ce premier jour des épreuves du bac, sachez qu'en France, on ne rigole pas avec le baccalauréat. 80% d'élèves au niveau du bac ; le bac sésame des études supérieures, le bac monument national, le bac, le bac, le bac…

 

  LES bacs, devrait-on plutôt dire, puisqu'il en existe un nombre tout à fait exceptionnel, qui se répartissent entre bac général, bac technologique et bac professionnel. C'est de ce dernier que je viens vous entretenir, puisque les candidats aux bacs pro passaient ce matin l'épreuve de français. Un petit extrait de Madame Bovary ? Un peu ambitieux, ça, non ? Alors un passage de Camus, ou de Colette ? Que nenni ! 

 

  Les candidats ont eu à composer sur deux textes : l'un de Laurent Gaudé, écrivain contemporain a priori recommandable ; et l'autre de… Jean-Jacques Goldman !

 

  Mais oui, souvenez-vous, le Top 50, Marc Toesca, salut les p'tits clous, et ce joli duo, Là-bas1… eh bien paf ! au bac !  Avec entre autres 4 points pour expliquer pourquoi dans la dernière strophe, les deux voix qui ont dialogué tout au long de la chanson cessent de se répondre. Le tout avant de composer sur le sujet suivant : « Selon vous, peut-on construire son identité en restant dans sa famille, dans son pays, ou est-il nécessaire de partir ? », en s'appuyant évidemment sur l'immarcescible poésie de Jean-Jacques. Voilà, maintenant vous le savez : après Lily de Pierre Perret au Bac Techno 2005 (elle y était accompagnée de Beaumarchais et de Victor Hugo), on aura eu Là-bas de Goldman au Bac Pro 2013, accompagnée d'un écrivain contemporain.

 

  Le niveau monte, n'est-il pas, et il monte tellement que 95% des bacheliers professionnels qui entrent à l'université en ressortent sans diplôme. On doit préférer Balavoine, à la fac, je suppose…

 

  Mais pour finir sur une note allègre, voici quelques propositions d'un ami mien pour les prochaines sessions du bac : 

 

2014 :
Texte 1 : Beckett, En attendant Godot
Texte 2 : Michel Jonasz, Je voulais te dire que je t'attends.
Lecture : Qu'est-ce qui réunit ces deux textes ?
Ecriture : Vous attendez le train. Racontez.

2015 :
Texte 1 : Jean-Paul Sartre, Les Mouches
Texte 2 : Maya L'abeille (générique)
Lecture : Quelle image de l'insecte donnent ces textes ?
Ecriture : Vous avez tué un scarabée. Racontez.

2016 :
Texte 1 : Colette, Le blé en herbe
Texte 2 : Kana, Plantation.
Lecture : Montrez l'importance du végétal dans ces deux textes.
Ecriture : Vous avez planté le végétal de votre choix. Racontez.

2017 :
Texte 1 : Albert Cohen, Belle du Seigneur
Texte 2 : Garou, D. Lavoie, P. Fiori, Belle
Texte 3 : S. Vartan, La plus belle pour aller danser.
Lecture : Montrez qu'Ariane, Esméralda et Sylvie Vartan sont belles.
Ecriture : Etes-vous belle ? Racontez.

 

  N'hésitez pas vous aussi à faire votre sujet de français de Bac Pro dans les commentaires, en y associant Proust et Dave, ou bien encore Céline et Desireless. Une mention sera accordée au sujet le plus imaginatif ! Mieux vaut s'occuper à ça que de pleurer, hein ?

_______________________________________________________________________

1. Une chanson que le taulier a beaucoup aimée, soit dit en passant…

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Ludwi 30/07/2013 02:19

Je viens d'obtenir mon bac professionnel de commerce, et j'ai donc eu la surprise de voir cette chanson à l'épreuve.. Notre professeur de français nous avait préparé à tout, mais à pas à ça! J'avoue que bien qu'agréablement surprise, j'ai quant même trouvé qu'on se foutait légèrement de nous.. A croire que lorsqu'on est en professionnel, on est bon qu'à lire que des petits textes, et pire encore, des chansons. Alors certes, l'épreuve à été facile, et peu de personnes de ma classe ont eu une note en dessous de 14, mais tout de même!
Quoi qu'il en soit, l'article m'a bien fait rire!

Callisto Lycaon 30/06/2013 20:02

Texte 1 : Barbey d'Aurevilly, Les diaboliques
Texte 2 : Emile et Images, Les démons de minuit
Lecture : Mettez en perspective l'image de la femme tentatrice (et prenez des photos)
Ecriture : Vous organisez une messe noire avec des copains pour obtenir votre bac. Satan débarque avec les sujets. Racontez.

fbm10 25/06/2013 12:06

j'ai eu l'audace d'aborder ce sujet "brulant" avec un ami qui s'avère etre l'un des professeurs chargée de corriger cet épreuve .Apparement m'a t'il dit les résultats ne sont pas brillant, faut il en déduire que le niveau de l'épreuve n'était pas si facile que ça ? en tous cas beaucoup d'élève n'avait pas l'air de connaitre la chanson de Goldman, encore moins le texte de laurent gandé que, je l'avoue je ne connaissais pas non plus.
Mais Bref l'éducation nationale a voulu faire tendace je supose en balancant un texte de goldman parce que goldman c'est tendance en ce moment. Si j'ai bien compris vos propos dans votre acticle vous avez trouvez ça bizarre sinon inadapté a un sujet de bac meme en filière professionelle. Moi ce qui m'agace dans un premier temps c'est justement qu'on balance ça en filière pro, la preuve sans doute que l'éducation nationale considère les filières non générales comme des filières a rabais bien qu'a mon sens je ne considère pas que mettre un texte de goldman au bac soit une hérésie.
Au contraire j'aurais bien voulu etre libre de citer goldman, balavoine ou berger (pour ne citez que ceux la) dans ma dissertation de français ou de philo au bac ES, ce que je n'ai pas fait sachant pertinament que le correcteur 'n'aurait sans doute pas apprécié.
Rassurez vous ce n'est a mon avis pas demain la veille que nous verrons dans un sujet de bac général goldman aux coté d'hugo ou voltaire. Mais c'est en partie ce qui me fera toujours avoir un a priori négatif sur l'éducation nationale : je ne comprendrais jamais pourquoi une poésie de rimbault ou beaudelaire est plus "etudiable" qu'un texte de souchon ou cabrel et pourquoi l'élève que j'étais passait pour un idiot aux yeux de son prof parce qu'il connaissait par coeur la discographie de goldman mais était incapable de donner ne serai-ce qu'un seul titre de roman de Louis ferdinand Celine (soit dis en passant en ayant lu voyage au bout de la nuit parce que j'y ai été obligé je suis encore plus fière de mon ignorance....)
Les textes de Goldman ne font il pas parti au meme titre que ceux de beaudelaire ou de Zola à la culture ? suis-je inculte ou idiot parce que la bas me touche davantage que l'albatros ? Alors permettez moi de douter du fait que l'éducation nationale permettent l'ouverture d'esprit des eleves tant que l'institution continura a penser que citer rousseau dans une copie de bac, cela vaut plus de point que citer goldman.......Bref vous l'avez compris ce qui me derange c'est que l'institution qui est chargé d'enseigner le savoir impose aussi sa vision de la culture.

PS : pardonnez moi pour l'orthographe, (peut etre aurait-je du passer plus de temps sur mes devoirs de français qu'a écouter goldman a fond dans mon balladeur)
bien que nos avis divergent sur cette question et sans doute bien d'autre en ce qui concerne l'éducation nationale, j'apprécie de lire vos articles.

Pseudo 24/06/2013 19:56

Texte 1 : EL James, Cinquante nuances de Grey
Texte 2 : Hugue Aufray, Le petit âne gris
Lecture : Montrez que le gris, c'est classe mais ça marque
Ecriture : Vous vous réveillez tout gris et attaché. Racontez.

zoe 23/06/2013 12:43

Texte 1 : Inventaire de Jacques Prévert
Texte 2 : La Liste de Rose
Lecture : Montrez la dure vie d'un chef de rayons
Ecriture : Rédigez votre liste de courses pour la semaine. Justifiez vos choix.

Présentation

  • : Je suis en retard
  • Je suis en retard
  • : Un professeur pas toujours à l'heure analyse le pays des merveilles dans lequel il est tombé. Réformes, administration, parents, élèves, collègues, formateurs : Lewis Carroll n'a qu'à bien se tenir !
  • Contact

Devenez follower !

Pages