Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 09:12

 

rivière

Été 1995 : étiez-vous devant votre poste ?

 

 

 

 

Dans les épisodes précédents : René, dupé par sa chef Cindy dont il est secrètement amoureux, mais qui elle-même est irrésistiblement attirée par Sylvain, un jeune stagiaire fringant, s’est vu diviser son salaire par deux pour cause d’inefficacité. Seulement la performance de l’entreprise Ordi+© n’est toujours pas au rendez-vous. Les dirigeants décident donc de faire à nouveau appel aux consultants.


Le Souffle de l'entreprise

Une saga de Josée Dayan, avec Pierre Arditi (René), Laurence Boccolini (Cindy), Lorànt Deutsch (Sylvain). Musique du générique : André Manoukian.


Épisode 2 : Le sigma de la discorde


  Nous avions vu la dernière fois ce qu’était un processus et un indicateur de performance. Voyons aujourd’hui comment améliorer tout ça. Pour cela, une méthode déposée par Motorola peut très bien faire l’affaire : le Lean Six Sigma. Le nom est anglais, sonne bien et est compliqué  à dire : c’est parfait. Le principe est définir un objectif (exemple : temps de livraison en 3 jours, en moyenne 2 fautes d’orthographe sur une copie…) et de centrer au maximum les résultats sur cet objectif. L’écart type des résultats est appelé — pour ceux qui ont oublié leurs cours de maths de Terminale1 — sigma (σ). Sur une courbe, voilà ce que ça donne, avec n(X) le phénomène observé et µ la moyenne à atteindre : 

 

Le lean six sigma


  Si l’erreur tolérée sur un objectif est de ΔX, on dit que l’application de la méthode lean six sigma est un succès lorsque ΔX=6σ. D’où le nom de la méthode dont le but est de mesurer et diminuer le sigma en question2.

  Ce qui est amusant, c’est que selon votre degré de maîtrise de la méthodologie et des formations que vous aurez passées pour dominer la chose, vous obtiendrez des ceintures, comme au judo (véridique). Ainsi, les Green Belts (ceintures vertes !) sont les padawans de la méthode, tandis que les Black Belts (ceintures noires, tadam !) sont les maîtres Jedis3 de la technique. Un grade de champion existe également pour ceux accrédités pour donner des formations sur le sujet. Mais revenons à nos moutons : 


 

Générique : « Dans les couloirs, dans les bureaux / Parfois il ne fait pas très beau / L'open space vit une dépression / L'orage gronde à la réception / Sens-tu ce parfum, cette brise ? / C'est le souffle de l'entreprise./ Et s'il t'emporte loin d'ici / Tu s'ras à Pôle Emploi mardi. »


  La horde est en marche. Après avoir identifié les problèmes, les consultants sont bien décidés à optimiser la performance d’Ordi+© et ont organisé pour cela un atelier pour définir l’objectif. Ils y mettent les moyens : pas moins de cinq ceintures noires du processus sont mobilisées sur la mission.

René, qui s’est déjà vu sucrer ses primes par Cindy, qui a mis au grand jour son inefficacité, décide d’y envoyer Sylvain, le stagiaire sur qui il pourra se défouler si une erreur est commise.

  Il faut savoir que Sylvain a légèrement les dents qui rayent le parquet et qu’il aime les défis. N’ayant de toute façon jamais rien compris au grec, il propose avec les consultants de se fixer une tolérance ΔX de deux jours. Cindy, ayant bien vu que René n’a pas participé à la réunion pendant qu’elle-même débriefait son week-end à Perros-Guirec avec Sophie la livreuse, a bien compris que l’objectif ne serait pas atteignable. Pour ceux qui ont suivi4, cela revient en effet à dire que la méthode sera réussie si l’écart type est d’un tiers de journée (σ=ΔX/6). Elle décide donc de prendre des congés bien mérités pendant la période d’observation. René, trop occupé à chercher des Ordi+© dans la réserve, n’a pas le temps de gérer tout cela, et pour cause : les commandes sont déjà en retard. Une semaine plus tard, les résultats sont terrifiants ! On obtient alors ceci :

 

  « C’est terrible, s’exclament les black belt du lean six sigma, votre entreprise ne réalise même pas un objectif de deux sigma : la tolérance de deux jours ne sera jamais atteinte ! ». Ne comprenant pas grand-chose à ce schéma, dont on se demande même parfois si les consultants l’ont bien compris eux-mêmes, Cindy acquiesce : « Effectivement ! A chaque fois que je pars en vacances, nous ne tenons pas le objectifs de var… de sig… enfin, quels que soient leurs noms, nous ne les tenons pas ! » 

  Le verdict est implacable : René n’est pas capable de tenir seul les objectifs. Quand celui-ci rétorque que c’est le stagiaire qui les a fixés, tout le monde lui rit au nez. « Qui aurait eu la bêtise de donner une telle responsabilité au stagiaire ? Soyons sérieux », lui répliquent les Black Belts.

La solution est simple : il va falloir mettre en place un projet5, en collaboration avec la livraison, dirigée par Stéphane, pour pallier l’incompétence de René. Cette fois, ce seront le cycle en V et les méthodes agiles qui permettront aux consultants de remplacer René par un système plus performant.

  Morale de l’histoire : la prochaine fois, René se fixera lui-même ses propres objectifs. Ça lui évitera de ne pas répondre à ceux imposés par quelqu’un d’autre !


René arrivera-t-il cette fois à déjouer les méthodes des consultants et à faire payer Sylvain ? Pourra-t-il inviter Cindy à boire un verre ? Stéphane du service livraison est-il vraiment quelqu'un de confiance ? Ne manquez pas le prochain épisode du Souffle de l'entreprise ! 


 

 


1. … ou pour les littéraires pur souche.

 

2. C'est bon, tout le monde suit bien ?

 

3. Et pour ceux qui ont raté l'itinéraire de découverte sur Star Wars, rappelons qu'un padawan est un apprenti, et qu'un maître Jedi est… un maître, comme son nom l'indique.

 

4. Il y en a ?

 

5. Amis profs, vous voyez : ailleurs aussi, la pédagogie de projet a frappé ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrice 10/08/2011 12:52


Pas d'importance la couleur de l'obi n'a.
Le serrer toujours il faut.

Proverbe tataouin


Celeborn 10/08/2011 11:24


Diantre ! Je l'avais corrigé sur "s'est vu sucrer", mais celui-là m'a échappé ! Merci Tatie !


Tatie danielle 10/08/2011 11:21


"s’est vu divisé son salaire"
Quand la forme est aussi atteinte que le fond par la déchéance ambiante il y a vraiment de quoi paniquer!


Présentation

  • : Je suis en retard
  • Je suis en retard
  • : Un professeur pas toujours à l'heure analyse le pays des merveilles dans lequel il est tombé. Réformes, administration, parents, élèves, collègues, formateurs : Lewis Carroll n'a qu'à bien se tenir !
  • Contact

Devenez follower !

Pages