Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 18:02

2007

Professeur se réfugiant dans sa salle de classe (à gauche) devant l'afflux de nouvelles réformes

(notez à droite l'inspecteur tenant dans sa main un artefact pédagogique)

 

 

  La dernière fois, nous avions vu que l'année 2005 fut prolifique en réformes merveilleuses et qui ont tellement amélioré notre fonctionnement… Voyons si les années 2006 et 2007 (qu'on regroupera) ont su nous apporter des lois dignes de figurer au panthéon des plus belles co**eries innovations jamais conçues pour modifier notre métier et sublimer notre système.


  Je rappelle au passage que chaque réforme peut marquer : 

  • des points réunionnite  → réforme qui demande de faire des super réunions passionnantes !
  • des points homme-orchestre  → réforme qui vous demande de changer un joint de culasse tout en gagnant un concours d'apnée et en montant une équipe de curling au Soudan. Pourtant, vous pensiez être prof de français.
  • des points bons-sentiments  → réforme qui va évidemment mieux faire réussir tous les élèves, évidemment avec moins de moyens. Évidemment.
  • des points presse  → non, ça, c'est pas une réforme, juste un effet d'annonce pour faire croire qu'on fait des trucs, au ministère.

 

 

2006

 

  En 2006, nous nous ébahîmes1 devant :


  • les Établissements RAR2, ou comment poser un dixième pansement au mercurochrome sur un cancer en phase terminale. On collera le collège de « zone sensible » et les écoles du coin dans un joli projet doté d'un beau « Contrat d'objectif », on y valorisera l'« expérimentation » car c'est toujours sur les élèves défavorisés qu'il vaut mieux expérimenter3, on prétendra y attirer des « professeurs expérimentés » pour y mettre en réalité des néotitulaires car on n'a qu'eux qui peuvent être forcés à y aller, on envisagera même d'y placer des professeurs bivalents en 6e car l'ambition et la réussite, ça nécessite des enseignants moins spécialisés. 4 ans avant la grande invasion des compétences, on prévoira déjà de ne faire acquérir que les compétences du socle commun dans ces « haut[s] lieu[x] d'exigence scolaire » (sic). Le tout avec des moyens supplémentaires, mais pas trop quand même (et qui iront surtout en diminuant). (3 points réunionnite, 5 points bons sentiments)

 

  • le CAPES bivalent, ou comment réinventer le vieux corps des PEGC4 en faisant passer ça pour une innovation. En résumé, en passant son CAPES, on pourra passer une épreuve complémentaire d'une autre discipline, et si ça se passe bien, eh bien on pourra enseigner aussi cette discipline. Mal, probablement, mais on moins on sera davantage « flexible », et la flexibilité, à l'Éduc'Nat', est une valeur que l'on place plus haut que la compétence (un comble, n'est-il pas ?). (3 poins homme-orchestre)  

 

  • les PPRE5, ou comment prétendre faire davantage avec rien de plus. Dans certains pays, quand un élève est en difficulté, on le retire de sa classe pour le mettre en petit groupe avec un professeur spécialisé qui fait des remises à niveau en insistant sur les bases. En France, on lui colle un PPRE sur le dos. On se réunit ; on se dit que oui, vraiment, c'est terrible, ces difficultés ; on met en place un « parcours », un « projet », des « objectifs » et… l'élève continue à suivre les même cours et à être toujours perdu. On lui demandera éventuellement des choses plus faciles, on adaptera l'évaluation (comprendre : on lui mettra des meilleures notes et on ne comptera pas l'orthographe), et hop ! magie magie : on le fera passer dans la classe supérieure. C'est ça, le soutien aux élèves en difficulté à la française : 0 euro. (1 point réunionnite, 5 points bons sentiments)

 

 

2007

 

En 2007, nous nous ébaubîmes1 devant :


  • le début du changement complet de tous les programmes (primaire, collège ET lycée), parce que le changement, c'est bien. Donc on a tout changé. Tout. Parfois en mieux (programmes de français), souvent en moins bien (programmes de géographie développement durable, de sciences de la vie et de la terre développement durable ou encore de technologie développement durable). (1 point réunionnite, 1 point bons sentiments)

 

  • la prise en compte du CECRL6 dans les programmes de langue : je vous propose de relire cet article, qui vous montre ce que ça a donné. (1 point réunionnite)

 

  • la suppression de la carte scolaire, ou comment renforcer l'école à deux vitesses et la ghettoïsation d'un claquement de doigts. L'Enfer est pavé de bonnes intentions. De mauvaises intentions, aussi. (2 points bons sentiments, 1 point presse)

 

  • la formation PSC17 en classe de 4e,  ou comment s'arranger pour occuper toutes ces heures de cours superflues dont on ne savait que faire. (1 point homme-orchestre, 2 points bons sentiments)

 

  • le B2I8 !!!!! … ou comment s'arranger pour occuper toutes ces heures de cours superflues dont on ne savait que faire. Sauf que les premiers secours, ce n'est pas l'ensemble de l'équipe pédagogique qui devait les enseigner, les évaluer et les valider ! (6 points réunionnite, 4 points homme-orchestre, 1 point bons sentiments)

 

  • la définition de l'objectif de 50% d'une classe d'âge au niveau licence, ou comment faire monter le niveau en juchant les étudiants sur des chaussures à talonettes, voire sur des échasses. Au premier escalier, ils se casseront la figure, mais en attendant, ça fera moins ridicule sur la photo. (1 point bons sentiments, 3 points presse)

 

  • la lecture obligatoire de la lettre de Guy Môquet chaque 22 octobre dans les lycées, ou comment faire une polémique (j'en avais parlé ici). Mais rien de plus, vraiment. (5 points presse)

 

 

BILAN 2006/2007

Points Réunionnite : 12

Points Homme-Orchestre : 8

Points Bons-Sentiments : 17 (!)

Points presse : 9

 

  À la semaine prochaine, pour voir si les années 2008 et 2009 nous ont apporté d'autres merveilles ! 

 

 


1. Vous aussi, militez pour le retour dans les blogs de la 1ère et de la 2ème personne du pluriel du passé simple de l'indicatif.

 

2.Réseaux Ambition Réussite.

 

3. Leurs parents gueulent moins. L'expérimentation à Louis le Grand, ça fonctionne beaucoup moins bien, curieusement.

 

4. Professeurs d'Enseignement Général de Collège. Un corps créé en 1969 !!! Voilà une réforme résolument moderne ! 

 

5. Projets Personnels de Réussite Éducative. Le service « sigles et acronymes » du ministère ne connaît pas la crise, lui.

 

6. Cadre Européen Commun de Référence pour les Langue. Je n'apprends rien aux habitués de ce blog.

 

7. Prévention et Secours Civiques de niveau 1.

 

8. Notre grand ami le Brevet Informatique et Internet ! Une petite piqûre de rappel ici.

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lanza 31/05/2011 12:53


"et la flexibilité, à l'Éduc'Nat', est une valeur que l'on place plus haut que la compétence "

Ça n'est, hélas, pas propre à l'Educ'Nat'. Loin, très loin, de là. Vous êtes de la vieille école, si j'ose dire. L'objectif d'une profession, quelle qu'elle soit, est aujourd'hui de générer du
profit, pas de faire un travail de qualité. Oui, même dans le service (plus tellement) public.

Si vous entendez parfois "les profs sont des privilégiés", ce n'est pas parce que vous avez des conditions royales, mais parce que vous êtes l'un des derniers bastions à tomber dans le culte du
marché et de la rentabilité, et qu'on a réussi à faire avaler aux autres que la norme était leur condition à eux. Et, oui, ça fait mal, et oui, c'est stupide...


Celadon 05/03/2011 11:44


Qui n'a rien à voir avec le B2i et autres fariboles, encore que... on pourrait peut-être inclure la compétence : je sais signer une pétition quand la situation l'exige : pour tous ceux qui veulent
contribuer à sauver le merveilleux site de Carthage de la prédation déjà bien engagée :
http://www.thepetitionsite.com/6/---page-margin-2cm-p-margin-bottom-021cm----call-for-the-defense-of-the-carthage---sidi-bou-sad/


Celeborn 05/03/2011 11:27


Merci, Pierre-Henri ! J'avoue, j'ai survolé, mais les schémas qui parsèment la chose se suffisent à eux-mêmes, je crois !

Une question lancinante demeure : faut-il prononcer "idédeuziesse" (mais dans ce cas, il faudrait dire "bézideu" et non "bédeuzi"), "idécarréiesse" ou "idédéiesse" ?
La question reste posée.


Celadon 05/03/2011 11:20


C'est quoi, des VRAIES rumeurs, Pierre-Henri ?


Pierre-Henri 05/03/2011 11:17


Ha mais, ha mais, je proteste. Vos doutes au sujet du B2I proviennent uniquement du fait que vous ignorez tout des prodigieuses avancées de la science pédagogique concernant ce sujet. Par exemple,
je suis sûr que vous n'avez pas suivi les recherches en matière d'interaction didactique distante individuelle synchrone (ID2IS). Je vous invite donc à lire l'article suivant, d'une limpidité
remarquable, qui vous prouvera à quel point vous êtes dans l'erreur :

http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2003/masseux-02s/sticef_2003_masseux_02s.htm

Vous voyez, les TICE, c'est bête comme chou. Il n'y a que des profs réactionnaires comme vous pour ne rien y comprendre, colporter de fausses rumeurs et prétendre que les pédagogues jargonnent.


Présentation

  • : Je suis en retard
  • Je suis en retard
  • : Un professeur pas toujours à l'heure analyse le pays des merveilles dans lequel il est tombé. Réformes, administration, parents, élèves, collègues, formateurs : Lewis Carroll n'a qu'à bien se tenir !
  • Contact

Devenez follower !

Pages