Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 11:16

freddy

Inspecteur ayant ses outils d'évaluation à portée de main

 

 

  Était-ce par masochisme ? Par esprit de groupe ? Par défi ? Toujours est-il que, cette année, en compagnie de trois charmantes collègues, j'avais demandé une inspection.

 

  Laissez-moi bien vous faire comprendre : dans le beau monde hiérarchique de l'Éduc' Nat', les inspecteurs sont censés être les porteurs de la bonne parole pédagogique. Ainsi, lors d'une délicieuse réunion sur les nouveaux programmes, mon inspectrice — depuis retraitée — nous avait savamment expliqué que ces programmes reprenaient complètement l'esprit de la séquence pédagogique1, puisque le mot séquence n'y figurait jamais. Bref : ils sont capables de tout, y compris de dire exactement l'inverse de ce qu'il vous disaient deux ans auparavant, car depuis les textes ont changé.

 

  Mais bon, l'avancement dans mon beau métier passant par-là, mes collègues étant motivées et l'échec d'une inspection entraînant quand même dans la plupart des cas une… augmentation de la note2, je me suis laissé tenter ! 

 

 

  Mais tout de même, mettons toutes les chances de notre côté :

  • nous apprenons la date, l'heure (et donc la classe) où nous serons inspectés3 très en avance : cela me laisse le temps de procrastiner préparer ! 

 

  • je vais être inspecté avec mes 4e-marrants-et-doués. La vie aurait pu être plus dure4.

 

  • j'ai impitoyablement fait remettre tous les classeurs de tous les élèves de la classe en ordre. Certains souffrirent (je parle des élèves : leurs classeurs, eux, ça fait longtemps qu'ils y sont habitués). D'autres menacèrent de tordre les anneaux métalliques si je n'accédais pas à leurs revendications. Il y eut du sang et des larmes ! Dorante réussit finalement à retrouver tous ses cours ! tant mieux, car c'est son classeur que l'inspecteur a consulté.

 

 

  Mais un problème demeure : que montrer à l'inspecteur ? À l'heure prévue de sa visite, mon planning5 m'indique une superbe leçon de grammaire sur les Compléments Circonstanciels, avec moults exercices dignes des plus belles heures de l'Inquisition espagnole. Je veux bien paraître réac', mais je ne suis pas non plus complètement stupide. J'inverse les deux heures de mon emploi du temps, et me voilà donc en train de présenter :

 

 

La jolie séance d'inspection typique et trop classe (with cream) !

 

 

  On y retrouvera tous les ingrédients pour une inspection-party réussie ! 


  • Une analyse filmique ! → De quoi montrer que vous êtes moderne et que vous utilisez les TICE6 !!!

 

  • Une recherche par groupes ! → Pour prouver que vous pouvez organiser et différencier les doigts dans le nez !!!

 

  • Une démarche pédagogique active ! → Où qu'c'est l'élève qui construit le cours !!!

 

  • Un moment d'écriture en autonomie ! → Parce qu'il faut les faire écrire ! Partout ! Tout le temps ! Sur toutes les surfaces planes qui les environnent !!!

 

  • Une circulation du professeur dans les rangs ! → Parce que 30 minutes de marche par jour !!!

 

  • Une synthèse effectuée à l'aide d'une mise en commun ! → Parce que quand ça marche, ça fait passer la multiplication des pains de Jésus pour un tour spécial débutants issu de « Ma Première Mallette de Magicien (Mattel, 6-8 ans) » !!!

 

 

  Bon, en fait, non, je n'ai pas fait tant de concessions que ça, à l'arrivée : j'ai surtout essayé de présenter joliment les choses. Mais comme j'avais en face de moi les 4e-marrants-et-doués, ça a dépassé toutes mes espérances : ils ont tout trouvé, ont produit8 des synthèses de folie, ont posé des questions intelligentes, et ont fait ça suffisamment vite pour que la cloche retentisse au moment où nous écrivions la dernière phrase ! Un jour d'inspection, finir pile à l'heure votre séance, c'est un peu comme si une fois votre repas à la Tour d'Argent terminé, le directeur venait vous voir pour vous dire que vous n'aviez rien à payer, et que la maison vous offrait cette bouteille de champagne millésimé pour vous remercier d'être venu.

 

 

  Et je n'étais pas au bout de mes surprises ! Non seulement Monsieur l'inspecteur avait apprécié mon cours, mon relationnel, ma clarté, ma coupe de cheveux, mes objectifs, la couleur de ma chemise9, ma trace écrite… mais il trouvait également très bien que je misse les leçons de grammaire à part dans un intercalaire spécifique et que j'enseignasse ladite grammaire à l'aide d'une progression autonome. Diantre ! Je venais subitement de passer du statut de vieux réac' poussiéreux arc-bouté sur l'analyse logique de grand-papa à celui de praticien innovant à la pointe de la dernière mode didactique qui mériterait bien une interview dans les Cahiers Pédagogiques  ! Je faisais de la didactique sans le savoir ! J'étais in ! je TICE grave l'HDA par projets10 interdisciplinaires ! 

 

  Bref, ce fut un franc succès ! Même mon principal a adoré (oui, il assistait à l'inspection). Vivement la prochaine !11 


 

 

 

 

 


 

1. « Ensemble continu ou discontinu de séances articulées entre elles dans le temps et organisées autour d’une ou plusieurs activités en vue d’atteindre les objectifs fixés par les programmes d’enseignement ». À moins que vous ne préfériez « unité élémentaire d’acquisition de connaissances ou de savoir-faire structurée par un formateur en vue de contribuer à l’atteinte d’un objectif pédagogique ». Bref, une pédagogie (ou est-ce une didactique ? Je m'emmêle, parfois) qui a poussé certains de mes collègues à déstructurer complètement l'enseignement de la grammaire, voire quasiment à l'abandonner, faute de temps (les méthodes pédagogiques actives étant gourmandes en la matière). On s'y est aussi efforcé parfois de la vider au maximum de tout contenu littéraire un peu exigeant (voire littéraire tout court) pour parler par exemple des piles Volta, autrement plus passionnantes.   

 

2. Oui, le système est tordu. Ça vous étonne ?

 

3. un homme et trois femmes : grammaticalement, je gagne ! Désolé, chères collègues !

 

4. Comme pour ma collègue inspectée avec ses 6e-mais-où-est-leur-cerveau, et qui a eu droit à un déclenchement de l'alarme incendie en pleine séance ! Ce n'était vraiment pas sa semaine pour jouer au loto…

 

5. Comme si j'en avais un ! Mais bon, j'essaye quand même de faire croire que je suis (un peu) organisé.

 

6. Technologies de l'Information et de la Communication pour l'Enseignement. Ici, une bête télé, en fait. Mais l'inspecteur et moi tombâmes d'accord qu'avec un beau TNI7, c'eût été encore plus merveilleux.

 

7. Tableau Numérique Interactif. Des craies pouvant tomber en panne, mais produisant d'autres sons qu'un horrible couinement. 

 

8. Oui, aujourd'hui, en cours de français, on « produit » des écrits.

 

9. Très déçu qu'il n'en dise rien, d'ailleurs ! Je portais une splendide chemise bleu nuit impeccablement coupée et d'un goût délicieux. 

 

10. Je pratique une appropriation compétencielle de l'enseignement d'Histoire Des Arts à l'aide d'une pédagogie de projet décloisonnée s'appuyant sur l'outil numérique pour favoriser la réussite de tous les apprenants. Ou l'inverse.

 

11. Nan, j'déconne ! 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Catherine 08/05/2011 19:27


Félicitations pour cette belle victoire !
Cette année, mon inspecteur s'est pointé sans prévenir... En arrivant avec mon troupeau devant ma salle, j'ai vu son ombre et celle du Principal-adjoint dans le couloir, à contrejour, vision
d'horreur... Il avait oublié de confirmer sa visite, pfff... Du coup, il a eu droit à la leçon de grammaire basique, avec plein d'exercices bien répétitifs. Même pas pu faire la belle avec mon
nouveau videoprojecteur, chui trop déçue.
L'article de Télérama indiqué dans un commentaire précédent est très intéressant, je trouve. Mais l'extrait d'Entre les murs me laisse accablée ; j'avais jusque là refusé de voir le film, après que
le livre m'était tombé des mains (enfin, pas tout seul, l'impulsion de départ s'apparentait à un lancer de javelot, dans la vigueur sinon dans la précision !) . Brrr...


Isabelle 07/05/2011 18:16


Bravo pour cette reconnaissance de tes qualités !
Avez-vous abordé la question du socle commun ? J'imagine que par loyauté, l'inspecteur ne peut pas le débiner...


jugurta 07/05/2011 18:13


Jubilatoire!comme toujours :o)


natharies 07/05/2011 17:38


A propos de l'intercalaire de grammaire, voir ceci :
http://www.telerama.fr/idees/grammaire-amere,68267.php : édifiant. Bravo pour ce blog ! j'adore son esprit de dérision !


Patrice 07/05/2011 13:55


Même quand on a eu l'avant-première, votre récital est un régal ;)

PS : concernant le rôle avant-gardiste des inspecteurs, j'aurai vécu un grand moment dans les années 80 - la visite affolée*, dans notre établissement expérimentateur, d'un sympathique barbon à qui
nous avons dû expliquer patiemment, lors des entretiens, que non, le Travail Autonome ne consistait pas simplement à "mettre les élèves en groupe"**...

* On aura reconnu la figure de style... Quant à l'affolement, il allait au-delà de nos espérances : nous avons ensuite appris qu'il avait passé une très mauvaise veille d'inspection (justice
immanente, quand tu nous frappes...) à téléphoner aux chercheurs en pédagogie pour savoir (mal, on a pu le constater) ce que nous pouvions bien fabriquer dans ce lycée !

** Remarquez, c'était déjà un progrès : tous ses collègues comprenaient "individuel" dans "autonome"...


Présentation

  • : Je suis en retard
  • Je suis en retard
  • : Un professeur pas toujours à l'heure analyse le pays des merveilles dans lequel il est tombé. Réformes, administration, parents, élèves, collègues, formateurs : Lewis Carroll n'a qu'à bien se tenir !
  • Contact

Devenez follower !

Pages