Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2009 3 28 /01 /janvier /2009 00:10
 


  Je n'ai jamais été un grand défenseur de la grève, et ce pour de nombreuses raisons intelligentes, mûrement réfléchies et délicatement soupesées (comme toujours, quoi) telles que :
- ça sert à rien ;
- c'est nul ;
- j'aime pas la foule.

  Plus sérieusement, j'ai toujours associé la grève à une certaine inefficacité (et même à une inefficacité certaine) et surtout à un côté esprit de groupe délétère : plus on est nombreux et moins on parle bien ; et ce qui était une réflexion fine,argumentée et étayée se transforme soudain en pancartes peinturlurées de slogans qui feraient immédiatement virer le publicitaire qui en aurait eu l'idée (quoique certains publicitaires ayant pondu "Quand c'est bon, c'est Bonduelle" ou "Si ju va bien, c'est Juvamine", je me rends compte que je me trompe peut-être...).

  Bref, comme beaucoup de gens de ma génération, je crois que je suis un vil individualiste, un gars qui se méfie de l'esprit de groupe et encore davantage de l'esprit de corps, un type qui n'aurait jamais l'idée de se syndiquer.

  Or donc je vais être gréviste.

  "M'sieur, c'est parce que vous voulez gagner + de sous !"

  Eh non, Zerbinette ! Non que je sois contre le fait de gagner davantage d'argent ("Société Générale : conjuguons nos talents"), mais là, pour le coup, c'est autre chose. C'est que j'aime mon métier et que je tiens à accomplir un acte, aussi inefficace soit-il, pour signaler que certaines conditions pratiques, certains éléments concrets ne me siéent point. Je déteste m'indigner alors que je sais bien que cela ne sert à rien, mais merde saperlipopette, je m'indigne quand même. Je veux que les élèves et leur famille puissent choisir entre plusieurs langues vivantes. Je veux que tout le monde puisse faire du latin s'il en manifeste l'envie (et qu'il y a bien réfléchi), et même du grec ancien, tiens ! Je veux qu'on n'ait pas à se battre entre collègues des différentes matières à cause des heures supplémentaires à absorber : ce n'est heureusement pas le cas par chez moi, et j'en remercie l'intelligence et la gentillesse de l'ensemble de mes collègues, mais tout est fait pour créer les conditions du conflit. Je veux qu'on sache que 28 élèves par classe en collège est un chiffre élevé - surtout au vu des élèves actuels - et non un chiffre "normal". Je veux qu'on fasse des langues vivantes dans des groupes de taille adaptée (et non, 29 élèves, ce n'est pas un groupe de taille adaptée). Je veux que mes élèves se nourrissent de connaissances, découvrent de grands textes et étudient notre langue de façon raisonnée et logique, et non qu'ils soient "en cours d'acquisition" de "compétences transversales" dans le cadre d'un "socle commun". Je veux qu'on m'utilise en respectant (et Dieu sait que le "respect" et la "citoyenneté", j'en ai plein mes papiers et mes directives officielles) ma formation et en se souvenant du concours qui a servi à me recruter : c'est parce que je connais bien la grammaire que je suis capable d'enseigner correctement le complément d'agent ; c'est parce que j'ai étudié de façon approfondie les Fables de La Fontaine que je peux faire comprendre "Le Loup et l'agneau". En revanche, ce n'est pas parce que j'ai suivi deux jours et demi de formation (au demeurant intéressante) que je suis soudain un spécialiste du traitement de texte ; ni parce que j'ai fait un stage d'une demi-journée que je peux être promu "Monsieur Infaillible, l'homme qui oriente vos élèves dans les bonnes filières sans se tromper".

  Mais mon paragraphe devient indigeste... Hop ! une ligne de sautée  et ça va mieux.   

  Voilà donc les raisons de ma première grève. Pour en savoir vraiment davantage, le site de Sauvez Les Lettres est dans mes liens : n"hésitez pas à farfouiller dedans, car de nombreuses choses très intéressantes s'y trouvent.

  Promis, le prochain message sera + amusant ^^.

  

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Patrice 28/01/2009 18:58

Something novi sub sole !
Ca me réintègre, tiens.

Patrice, pas en grève puisqu'en congé (mais naguère et jadis j'ai beaucoup donné)

PS perso : Sauver les lettres, ce serait plus efficace en les lisant vraiment (tu sais Cele', Montaigne accouchant d'un instit...)

Delphine 28/01/2009 18:50

C'est bien dit cher collègue, on se rejoint sur le fond. Je te raconterai la folle journée de demain. Bises.

Victor de Sepausy 28/01/2009 12:57

Moi aussi, chose inédite...je vais faire grève demain !!! Non pas parce que j'ai envie de faire grève, mais parce que si je viens au collège, on va me demander de prendre les classes de mes collègues grévistes...et je ne voudrais pas passer quand même pour un briseur de grèves !!!

Léthée 28/01/2009 11:33

J'avais oublié de préciser que j'ai pris une journée de congé demain pour faire la grève. C'est important. Je ne trouve pas que ce soit inutile : bloquer le système, c'est l'empêcher de tourner, enrayer la machine, et forcer la société à prendre conscience qu'elle ne tourne pas rond. Plus on sera nombreux cette fois, mieux ce sera. Mais je reste très attachée à l'idée qu'il faudrait ne plus consommer du tout (essence, nourriture, cinéma, culture, jeux, cafés) pendant une semaine entière. Là ce serait la panique !

Celeborn 28/01/2009 11:16

La lune parce que c'est la carte des tempéraments artistiques, un peu sombres et compliqués, plutôt réservés, fascinants. Et puis c'est la carte du féminin, aussi. Bref : j'ai tout de suite pensé à toi ^^. Heureux que le blog te plaise, en tous les cas !

Présentation

  • : Je suis en retard
  • Je suis en retard
  • : Un professeur pas toujours à l'heure analyse le pays des merveilles dans lequel il est tombé. Réformes, administration, parents, élèves, collègues, formateurs : Lewis Carroll n'a qu'à bien se tenir !
  • Contact

Devenez follower !

Pages